Recherchez sur ce blog

vendredi 27 novembre 2015

Les jeux vidéo et l'Histoire


Certains jeux vidéo, sans même parler de Serious Game, sont bien plus riches d'enseignement que l'on pourrait le croire. Il n'est pas rare que les joueurs aient amélioré leur niveau d'anglais ou appris quelque notions de physique au cours de leurs aventures ; et c'est sur un domaine que l'on retrouve dans grand nombre de jeux que l'on va s'attarder dans cet article : l'Histoire.

Découvrir les faits, comme si on y était ...

Quand on me parle d'Histoire dans les jeux vidéo, je ne peux m’empêcher de penser à l'un de mes premiers jeux : Age of Empires II. Ce jeu permettait aux joueurs de découvrir et même d'incarner certains personnages ayant marqué leur temps. Que ce soit Genghis Khan et sa conquête de l'Orient, Jeanne D'Arc et son combat pour libérer la France ou encore Le Cid, banni des siens, ses campagnes offraient la possibilité de contrôler leurs armées et de revivre leurs conquêtes. Entre chaque mission, un narrateur nous en apprenait un peu plus sur ces personnalités, leur entourage et la vie à cette époque.

Age Of Empires II - Écran narratif de la campagne Jeanne D'Arc

Pochette du jeu Medal of Honor
Mais bien que Age of Empires m'ait particulièrement marqué personnellement, il est loin d'être un cas isolé. Certains sites comme HistoriaGames répertorient même ces jeux pour les joueurs les plus passionnés d'Histoire. Et même si c'est rarement leur but premier, certains jeux mettent un point d'honneur à retranscrire fidèlement l'Histoire. C'est le cas par exemple des premiers épisodes de la célèbre série Call of Duty ou de Medal of Honor qui nous ont fait revivre le débarquement allié et de nombreuses missions de la seconde Guerre Mondiale.

Costumes du jeu Total War : Shogun 2
On pourra également citer la série Total War, des jeux de stratégie nous faisant revivre de grandes batailles et dont les développeurs attachent une grande importance à la cohérence historique de leurs titres ; Cohérence qu'ils vont chercher jusque dans les détails des costumes réalisés à partir de plus d'une centaine d'images de références.

  ... Ou les réécrire

Là ou le média vidéoludique devient intéressant, c'est dans sa capacité à nous faire non pas revivre mais réécrire l'Histoire. La liberté narrative offerte alors permet des scénarios et une mise en scène bien plus complexes et proches du cinéma, et par conséquent, plus divertissants pour le joueur. Mais attention, le non-respect des faits n'enlève pas à ces jeux une certaine cohérence et c'est alors leur univers que l'on découvrira avec plaisir. Ainsi, Assassin's Creed (sûrement le plus connu d'entre eux), aura su nous faire voyager dans le temps grâce à la fidélité de la modélisation de ses villes, et surtout de la retranscription de leurs ambiances. Venise, Florence ou Rome pendant la renaissance, la France de la Révolution ou encore l’Amérique peu après sa conquête, tous ces lieux sont accessibles aux joueurs. Il est même possible d'accéder a une mini-encyclopédie recueillant des informations supplémentaires sur les monuments et lieux historiques des ces villes.

Assassin's Creed : Unity - Cathédrale Notre-Dame de Paris

Civilization  fait également partie de ces jeux où l'Histoire est réécrite, mais cette fois-ci, c'est par le joueur et non pas par l'éditeur. Dans Civilization, il est possible de faire cohabiter ou s'affronter, sur le même plateau, Napoléon, Moctezuma, Gandhi et César. Et bien qu'ici la cohérence historique n'est pas évidente, chaque civilisation, et donc chaque dirigeant que l'on pourra incarner, possède ses propres caractéristiques tirées de l'Histoire. Ainsi, les Égyptiens pourront construire des merveilles plus rapidement alors que les Huns sont impitoyables lorsqu'il s'agit d'attaquer des villes ennemies. Chaque civilisation aura également un bâtiment et quelques unités qui lui sont propres.

Le point de vue des indépendants

Les développeurs indépendants ont toujours eu un malin plaisir à chercher l'innovation, à faire passer un message différent ; et ce n'est pas quand il s'agit de parler d'Histoire qu'ils dérogent à cette règle. Ainsi ces jeux tentent de nous offrir un point de vue différent de ces événements que l'on raconte souvent du même point de vue.

This war of mine - Image de promotion

This War of Mine, récompensé par le prix Historia dans la catégorie "Jeux vidéo Historiques", imagine ce qu'était la vie d'un civil durant la guerre. Il nous faudra explorer la ville pour récolter les ressources nécessaires à notre survie et surtout faire des choix moraux tout au long de notre aventure : une retranscription bien éloignée des films et jeux dont on est habitués.
Dans Papers Please, nous incarnons un agent de l'immigration à un poste frontière dans le pays fictif d'Arstotzka qui nous fera très rapidement penser à l'URSS en temps de guerre froide. Le jeu Banished, quant à lui, nous demande de gérer une petite communauté bannie, qui devra reconstruire un nouveau village et subvenir a ses besoins.


Tous ces jeux ne sont que des exemples parmi tant d'autres. Les avancées techniques et les possibilités de mise en scènes qu'elles offrent permettent au jeux vidéo d'étoffer leurs scénarios et de retranscrire de plus en plus fidèlement les éléments du passé. Il est donc fort probable que les éditeurs continuent encore longtemps d'exploiter notre Histoire dans leur créations.



Paul GAVOILLE Ingénieur R&D à wearelearning.com





À lire également :

France Inter - L'Histoire dans les jeux vidéo
Slate - Les jeux vidéo peuvent-ils nous apprendre l'Histoire ?
Le Monde - Le jeu vidéo peut-il être fidèle à l'Histoire ?
DDay-Overlord - Réflexion sur le développement de jeux vidéo du Jour J
Historia Games - Le site sur les jeux vidéo historiques et l'Histoire

À propos de

Nous sommes une équipe de travail désirant partager ses connaissances, expériences et réflexions en matière de nouvelles modalités d’apprentissage : e-learning, e-learning gamifié, serious game motivant, apprentissage informel…

EdTech , Digital Learning , E-Learning , Serious Game , Gamification

Enregistrer un commentaire

 
Copyright © 2016 We Are Learning